Voyager et travailler en même temps
5 novembre 2015Développement personnel, Travailler en voyageant

Oublier la retraite

Slovaquie et environs

La retraite : un contrat sociétal. Travaillez fort durant vos meilleures années et vous pourrez profiter d’un long congé à partir de 55, 60, 65 ou 70 ans. Pendant ce long congé, vous vivrez sur les économies ramassées durant votre vie. Le bon gouvernement aidera. Vous verrez vos enfants et petits-enfants grandir.

La vie est ainsi faite qu’elle est divisée en quatre grandes périodes.

Jusqu’à ce que la mémoire ait faculté de se rappeler, la période de l’innocence.
Jusqu’à ce que l’humain soit en âge de travailler et ait accumulé suffisamment de connaissance pour gagner sa vie, la période de l’enfance.
Jusqu’à ce que le corps n’ait plus la force de continuer, la période du travail et de la reproduction.
Et à la toute fin, la période de la retraite.

Je ne peux m’empêcher de remarquer une faiblesse importante dans cette structure : la liberté vient à la toute fin lorsque le corps et l’esprit sont fatigués. C’est ce qui fait que les projets fous conçus lors de la jeune trentaine restent souvent lettres mortes lors de la retraite. Pas par manque de volonté. Mais par changement de priorité ; ou parce que l’énergie n’y est plus.

Durant mon voyage en Roumanie, j’ai lu le livre et best-seller The 4-Hour Workweek de Timothy Ferriss. L’auteur est un entrepreneur à succès et nomade depuis de nombreuses années. Il est reconnu par la communauté des Digital Nomad comme une sorte de gourou. Le ton du livre m’a paru par moment bon vendeur et certaines idées sont poussées très loin. Mais globalement, « 4 Hour Workweek » est une excellente piste de départ pour quiconque souhaite entamer un périple d’entrepreneur nomade.

oublier-la-retraite-1
The 4-Hour Workweek de Timothy Ferriss

Le livre est divisé en quatre chapitres:

Définition

Définir ce qu’on désire véritablement. Pour y arriver, mettre de côté les pressions de la société. Et ensuite, dresser un plan de match pour y arriver.

Élimination

Éliminer tout ce qui est non-essentiel et superflu afin de reprendre contrôle de son temps. Le principe de Pareto, 80% des résultats proviennent de 20% des efforts, est proposé comme guide afin de partager l’essentiel du non essentiel. Le chapitre le plus intéressant selon moi.

Automatisation

Comment se créer une ou plusieurs sources de revenus constantes, automatisables et qui requièrent à terme, un investissement minimum en temps. L’auteur propose aussi d’automatiser des tâches personnelles et professionnelles répétitives ou pouvant être délégués en embauchant un assistant.

Libération

Débuter sa vie d’entrepreneur nomade. L’objectif initial est de se libérer de l’obligation d’être physiquement présent à son lieu de travail. Différentes stratégies sont décrites tant pour un employé que pour un entrepreneur « prisonnier » de son entreprise.

Les derniers livres que j’ai lus ont une constante : une ode au moment présent. Des textes qui font réaliser qu’il faut oublier le passé et arrêter de vivre dans le futur pour profiter du moment présent. Le livre de Timothy Ferriss rentre dans cette catégorie, parfois à l’extrême et d’une façon très structurée. Plusieurs idées développées dans ce livre bousculent les croyances établies sur la façon de structurer la vie, dont la période de la retraite.

Durant la lecture du livre, une question de l’auteur m’a frappé. Qu’est-ce qui changerait pour vous si vous n’aviez pas à vous préoccuper de votre retraite en fin de vie ?

Vous aurez compris, l’auteur n’est pas partisan de la retraite en fin de vie. Il propose de mettre ce concept dans une boîte et ne pas y penser. L’objectif est de remplacer la retraite par plusieurs mini-retraites tout au long de sa vie : dans la trentaine, la quarantaine, la cinquantaine, etc.

Une mini-retraite est décrite comme une longue vacance de 2 à 4 mois dans un endroit exotique ou une ville à découvrir. Durant cette période, il faut réduire au maximum (en totalité dit l’auteur) les contacts professionnels. Pas de courriel, ni téléphone. Il faut utiliser son temps pour apprendre une nouvelle langue, développer une habileté n’ayant pas de lien avec le travail ou pratiquer un sport. Il faut sortir de cette mini-retraite en étant meilleure et plus habile dans quelque chose.

Oui, il y aura des centaines de courriels au retour et l’absence aura causé des problèmes. La théorie veut que plus la vie professionnelle aura été préalablement automatisée, moins la mini-retraite aura d’impact.

Remplacer la retraite par plusieurs mini-retraites : une idée folle, mais plutôt attirante. Et qui ne me paraît pas complètement comme hors d’atteinte.

Par Pierre-Philippe Emond
Partager

GlobeCodeur

Voyager et travailler en même temps… une idée séduisante et bien de notre temps. Mon nom est Pierre-Philippe Emond, je suis développeur Web, propriétaire de Studio OL et Digital Nomad. J'ai quitté le confort de Montréal, au Québec, et je travaille en voyageant à travers le monde depuis mai 2015. Ce blogue est le reflet de mes découvertes, transformations, réussites et difficultés durant ce périple sans date de retour déterminée.

{ En lire plus }
globecodeur
Voyager et travailler en même temps
https://globecodeur.com